LES TORTUES LUTHS DE GUYANE

 

Texte : Philippe Surmely | photos : Philippe Surmely | Juin 2003 |

 

                       

                                                   06:39:52                               06:41:39                            06:41:53                          07:06:31

                       

                                                     07:07:29                           07:23:15                           07:25:18                          07:25:51

                       

                                                  07:26:50                            07:38:46                                07:41:03                           08:02:51 

                       

                                                    08:04:07                        08:04:38                            08:06:16                            08:07:04        

               

                                                                            08:07:40                          08:07:46                        08:08:39       

 

Conditions des prises de vue:

- marée haute: 7h07 (Iles du Salut) soit 7h37 aux Hattes
- arrivée sur la plage à 6h30. A cette heure, le jour se lève et deux tortues étaient présentes à proximité du parking: l'une avait fini de pondre et l'autre venait d'arriver.
- appareil NIKON Coolpix 5700 réglé sur 100 ISO, vitesse d'obturation entre 1/60e et 1/250e.

Pour en savoir plus sur les tortues luth:

http://www.ecofac.org/Tortues/TortuesPresentation/TortueLuth.htm
http://www.infoscience.fr/articles/articles_aff.php3?Ref=460
http://www.educnet.education.fr/localisation/pedago/argos1/luthbio.htm
http://suivi-animal.u-strasbg.fr/luth.htm

Photographier les tortues:

- ne jamais les éclairer de face, ni avec des lampes, ni avec le flash,
- le flash peut être utilisé pour photographier les oeufs. Selon l'appareil, il faudra éclairer les oeufs pour permettre la mise au point.
- les tortues luth commencent à venir deux heures avant la pleine mer et les dernières quittent la plage environ deux heures après la pleine mer. Elle ne viennent par contre que peu en journée.
- se renseigner auprès de la Maison de la Réserve de l'Awala sur les possibilités d'observation.
- respecter les consignes données sur le site.